La présente page rassemble les données et liens qui accompagnent la communication donnée ce 24 mai 2013 à la journée d’étude des Mazarinades organisée par Myriam Tsimbidy à l’Université Bordeaux 3.

Soit les deux principales orthographes du mot, qui rassemblent déjà plus de 800 occurrences :

  • Bordeaux : 501 occ.
  • Bourdeaux : 306 occ.
  • il y a aussi Bordeavx, Bovrdeavx, BORDEAVX, BOVRDEAVX, et… Bordeau, sans “x”.

Puis les noms et adjectifs dérivés, mais que nous ne considérerons pas dans cette étude, de même que nous n’étudierons pas les termes Guyenne, Ormée ou Trompette.
Pour l’exemple :

La requête bordea.*|bo[u-v]rdea.* permet d’obtenir toutes les occurrences du nom propre :
868 occ.

Dans un corpus d’environ 7 millions de mots, n’importe laquelle des 137.000 formes différentes, est donc répétée en moyenne 51 fois. Avec 868 occurrences, le mot Bordeaux essentialisé par regroupement de ses différentes formes, c’est-à-dire lemmatisé, est donc 17 fois plus présent, plus fréquent que la moyenne des formes. Même si l’on en reste aux deux principales formes, “Bordeaux” et “Bourdeaux”, leurs fréquences sont, pour le dire simplement, très au-dessus de la moyenne…

À cela, il conviendrait d’ajouter les termes dérivés du type “bordelais”, nom propre ou adjectif, avec diverses formes et orthographes, en principe inclues dans la requête bordel.?i.*|bo[u-v]rdel.* qui rassemble 160 occurrences.

Villes de France au XVIIe siècle

Voici un tableau dans lequel, à gauche, on trouve les chiffres de la population des villes de France par importance de population vers 1700. ((Selon Christophe Blanquie, Les institutions de la France des Bourbons (1589-1789), Paris, Belin, 2003, p. 204. Sauf pour Aix, chiffre fourni par Pierre Ronzeaud selon un mémoire de Monique Ortoli ; et pour Grenoble, chiffre proposé par René Favier dans Les Villes en Dauphiné aux XVIIe et XVIIIe siècles, voir résumé en ligne, p. 1191.)) Pour Bordeaux, a été ajouté le chiffre de 35.000 habitants donné par Orest Ranum dans son ouvrage de 1993 paru en France en 1995. ((Orest Ranum, La Fronde, Paris : Éditions du Seuil, p. 243.))
Également ajoutés, à droite, les nombres d’occurrences des noms des villes dans les Mazarinades en ligne, avec les liens hypertextes, ce qui permet de comparer le rang démographique des villes et leur position en nombre d’occurrences.

Ville Population Rang Occurrences Position
Paris 510 000 1 12619 1
Lyon 97 000 2 111* 8
Marseille 75 000 3 66 9
Rouen 64 000 4 370 3
Lille 57 500 5 9** 12
Orléans 50 000 6 ~260*** 4
Bordeaux 35 000~45 000 7 868 2
Rennes 45 000 7 37 11
T(h)oulouse 43 000 8 41 + 82 = 124 7
Nantes 42 500 9 46 10
Aix**** 22 000~25 000 10 239 5
Grenoble 20 000~24 000 11 136 6

* Sur 259 occurrences du mot, une majorité étant pour l’animal (le lien du tableau permet de les différencier rapidement).
** Orthographié “L’Isle” (156 occ.), mais en concurrence avec l’Isle de France, l’Isle de Ré et quelques autres îles…
*** Il y a 2207 occ. d’Orléans, mais surtout pour le Duc d’Orléans ; un rapide comptage dans la concordance triée à gauche permet d’en retenir environ 260 pour la ville à proprement parler.
**** Aussi est-il étonnant, voire suspect que la page Wikipédia de l’histoire d’Aix parle si peu de la période de la Fronde et du Parlement…

Concordances des “Bordeaux”

Maintenant que ce nombre de 868 occurrences a été pondéré, inséré dans le paysage français, nous pouvons découvrir les différents modes d’accès à l’ensemble de ces occurrences.

Distribution des occurrences par année d’édition des pièces

Cette distribution est indicative ; il faudra attendre l’année prochaine pour avoir des chiffres exacts.
À titre indicatif, nous avons joint les comptes des pièces par année proposés par Hubert Carrier en 1989. ((Hubert Carrier, La presse de la Fronde (1648-1653) : les Mazarinades ; la conquête de l’opinion, Genève : Librairie Droz, 1989, p. 84. Même référence pour les chiffres totaux des années suivantes.))

  • Pour 1648 : 0 occurrences parmi les 14 pièces de l’année dans le corpus (50 pièces au total selon le décompte d’Hubert Carrier).
  • Pour 1649 : 277 occurrences parmi les 745 pièces de l’année (en moyenne, le mot est présent une fois dans environ une pièce sur trois) (1975 pièces selon H. Carrier).
  • Pour 1650 : 203 occ. parmi les 62 pièces de l’année (en moyenne, le mot est présent trois fois dans chaque pièce) (725 pièces selon H. Carrier).
  • Pour 1651 : 134 occ. parmi les 92 pièces de l’année (en moyenne, le mot est présent un peu plus d’une fois dans chaque pièce) (800 pièces selon H. Carrier).
  • Pour 1652 : 242 occ. parmi les 405 pièces de l’année (en moyenne, le mot est présent une fois dans une pièce sur deux) (1600 pièces selon H. Carrier).
  • [n. d.] : 111 occ. parmi les 149 pièces de date inconnue (un peu moins d’une fois par pièce).

Des contextes aux index

Soit l’occurrence 1 de la requête bordea.*|bo[u-v]rdea.* :

Occurrence 1. Anonyme. ADVIS AVX BOVRGEOIS DE PARIS, SVR VNE LEVÉE… (1652) chez Chouqueux (André) à Paris , 7 pages. Avec permission.. Référence RIM : M0_483 ; cote locale : B_17_6. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-01-13 01:18:33.
par le Cardinal Mazarin l’ennemy
iuré de la France, & principalement
de la Ville de Paris, comme nous en auons
la preuue & l’exemple par son Blocus arriué
en l’année 1649. & parce qui s’est
passé en la ville d’Aix en Prouence & celle
de Bordeaux, en laquelle le nommé Thibault
enuoyé par ce mauuais Ministre
pour trahir la Ville, la trahison recognuë,
fut jetté par les fenestres & traisné par les
ruës. Enfin l’autre partie de ces pretendus Officiers
est composée la pluspart de

Spécificités

Voici les principales formes spécifiques, positives et négatives, dans le sous-corpus des contextes de “Bordeaux” traité par Lexico 3. Ce tableau montre une sélection de formes ((Pour consultation, les tableaux entiers se trouvent ici.)) qui nous intéressent pour d’évidentes raisons sémantiques. Il ne donne que des ordres de grandeur du fait qu’une seule forme de chaque mot est concernée et que (déjà signalé) près de 50% des pièces du corpus n’ont pas encore une notice complète.

Exemple de lecture du tableau, avec la forme “Archeuesque” : les nombres “46/55 ; s15 ; 122” signifient que 46 des 55 occurrences de cette forme qui se trouvent en contexte proche de “Bordeaux” sont dans les pièces datées de 1649 ; que la spécificité de la forme est d’ordre 15, ce qui est très élevé (les spécificités moyennes et déjà remarquables étant d’ordre 3 à 7) ; qu’il y a 122 occ. de cette forme dans le total des pièces de cette même année (ce dernier chiffre provient du corpus en ligne).
Les chiffres des autres années sont les nombres d’occurrences dans le corpus en ligne, c’est-à-dire sans avoir recherché la co-occurrence avec Bordeaux ; le total est supérieur à la somme des parties parce qu’il y a encore des pièces non référencées…
Dans le cas de “Prince” en 1649, “s-21” indique une très grande spécificité négative du mot, c’est-à-dire sa très faible présence – à comparer aux autres années et au total.

Formes 1648 1649 1650 1651 1652 n. d. Total
Archeuesque 0 46/55 ; s15 ; 122 12 7 97 27 362
livres 0 26/26 ; s14 ; 140 0 0 1 1 296
Prouince 0 78/131 ; s14 ; 427 133 78 143 81 1327
Arrest 63 36/48 ; s10 ; 808 72 115 582 152 2541
Espernon
Despernon
0
0
63/114 ; s8 ; 137
10/10 ; s6 ; 22
75
2
13
2
32
0
70
0
309
27
sols 36 16/18 ; s7 ; 140 4 3 35 6 319
particuliers 16 14/16 ; s6 ; 347 46 82 202 84 1172
Trompette 4 16/19 ; s6 ; 77 8 8 23 11 169
troupes 0 31/50 ; s6 ; 447 92 55 424 166 1711
Prince 6 11/201 ; s-21 ; 2221 888 1112 2984 1207 12895
Mazarin 5 6/109 ; s-12 ; 1553 635 615 2788 924 9316
Altesse 0 2/44 ; s-6 ; 197 100 147 816 65 2395
Estat 26 5/61 ; s-6 ; 2748 562 654 2603 1006 13274
Princes 11 6/60 ; s-5 ; 1171 277 270 1874 499 6939
Monsieur 6 60/273 ; s-5 ; 2788 1293 783 2465 1147 11843
ladite
ledit
53/97 ; s13
31/55 ; s9
2665
2632
mouuemens 17/23 ; s8 724
Enguien 11/11 ; s8 53
Cardinal 36/80 ; s7 8683
Princesse 18/27 ; s7 867
Parlement 126/419 ; s6 9520
Orléans 19/39 ; s5 2207
Iurats 13/32 ; s3 ; 25 60
Monseigneur 2/58 ; s-5 1890
Princes 4/60 ; s-4 6939
liures 1/34 ; s-4 1489
sçauoir 1/35 ; s-4 1975
Espagne 1/24 ; s-3 1674
deniers 1/30 ; s-3 1113
Seigneur 21/28 ; s12 1993
Prince 69/201 ; s11 12895
Anglois 14/18 ; s9 422
Chambres 28/62 ; s8 679
illustre 11/13 ; s8 1098
Ennemis 9/13 ; s6 5200
armée 1/47 ; s-6 2995
Prouince 8/131 ; s-4 1327
sieur 4/82 ; s-4 3083
Archeuesque 2/55 ; s-3 362
Paix 1/34 ; s-3 6531
Zungododei
Zungodedei
V/Ondedei/y/j/ï
Zongo
24/24 ; s14
4
12
2
24
5
27
7
Comte 28/38 ; s9 1935
Conty 24/29 ; s9 767
Princes 37/60 ; s8 6939
Guyse
Guise
14/14 ; s8
67
77
221
Espagnols
Espagne
19/25 ; s7
19/25 ; s7
753
1674
Catelan 12/12 ; s7 94
Harcourt 12/12 ; s7 256
Finances 15/18 ; s7 1152
neant 14/16 ; s7 224
Parlement 49/419 ; s-18 9520
Espernon
Epernon
11/114 ; s-7
1
309
1
Cour 25/167 ; s-6 6629
peuple
PEVPLE
1/32 ; s-5
4
6071
45
repos 2/32 ; s-4 2997
Deputez
DEputez
3/40 ; s-4
285
1651
1710
Arrest 4/48 ; s-4 ; 582 2541
troubles 2/33 ; s-4 ; 214 873

L’analyse de ces résultats passera par la plongée dans les textes…

Bordeaux dans les Mazarinades en ligne / document d’accompagnement

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *